Premier temoignage d’un habitant de Pointe Saint Charles

Bonjour,

Nous avons aménage dans le quartier de Pointe Saint Charles, précisément sur la rue Congrégation en Juin 2006.

Comme toute personne changeant de quartier et avec l’enjeu supplémentaire d’avoir acheté une maison, nos préoccupations étaient multiples et de toute nature.
Comment va se dérouler notre intégration avec le voisinage, et ce que la circulation, particulièrement avec les bus ne va pas être trop importante, est ce que le quartier est sécuritaire, le jour, la nuit ?… et évidement est ce que le bruit des trains ne va pas être trop dérangeant.
Je tiens a préciser que nous avons immigres d’Europe il y a 12 ans et que dans notre pays d’origine même si un train fait du bruit dans les mêmes proportions, il y a des mesures concernant la nuisance , des réglementations très strictes sur les heures d’exploitations et des responsabilités des entreprises exploitants le ferroviaire. C’est un point très important dans notre histoire car j’entends déjà les détracteurs arborant le principe de base que nous avons choisi une habitation prés des voies ferrées. Certes mais en étant convaincu qu’une province comme le Québec dans une métropole aussi importante que Montréal devaient avoir en 2012 le même type de réglementation. Je n’aurais jamais imagine que la situation du CN face au responsabilités gouvernementales étaient aussi peu considérées.
Nous avions entendu des trains et nous avions même fait des petites visites du quartier avant de prendre notre décision mais nous étions convaincu que cela ne se produisait uniquement durant des heures ouvrables de compagnie et que la fréquence de passage durant nos investigations n’était pas infernale.
La situation était également différente en 2006 et je suis convaincu que la situation c’est dégradée depuis. Certaines pratiques commerciales les obligeant a augmenter la fréquence de leurs trains. La compagnie Ray-mont et le déplacement des autres cours de triages ont également fait augmenter le trafic de façon significative.

Pourquoi et comment se fait t’ il que le CN fasse du triage sur l’ile de Montréal alors qu’il pourrait le faire a l’extérieur des urbanisations sans nuisances, aucune réponses satisfaisantes pour le moment malgré mes recherches.
La majorité des marchandises ne faisant que traverser Montréal, il y a vraiment un manque d’engagement politique pour ne pas investir dans du transport durable a l’extérieure des agglomérations comme un certain nombres de pays exploitant le transport de marchandises ferroviaire. Je tiens a préciser que je suis tout a fait favorable au transport aussi bien de marchandises que d’usagers mais il me semble que la dynamique de développement entre les compagnies et les gouvernements ne sont pas du tout en harmonie.
Pourquoi déplacer un centre de triage qui était au bord d’une autoroute sans habitations a proximité ? La piste de promoteur immobilier visant ces grands espaces semble être une possibilité en même temps que ces décisions semblent datées d’un autre siècle….
Il y a des solutions qui pourraient etre mise en place et qui ne nécessiteraient pas d’investissements démesurés. Avant d’obtenir des trains électriques et des conducteurs de trains respectueux, la mise en place de mur anti-bruits, de butes de terre et de tunnels seraient des alternatives que nos politiques devraient pouvoir obtenir de la part d’une corporation. Nous pouvons nous tourner vers l’Europe et le développement du TGV qui a été réalisé avec un respect entre la corporation et les agglomérations.

Je me souviens de ma première nuit passe a Pointe saint Charles , la première collision de wagon qui c’est produite m’as réveillé et je me suis précipité a la fenêtre pensant qu’un accident c’était produit. Le bruit était tellement assourdissant que cela m’a fait penser a une explosion. Avec le recul j’aurais préféré que ce soi le cas plutôt que de constater que dans Pointe St Charles tout semblait normal et que ce bruit semblait anodin.Six ans après ces bruits sont toujours aussi intolérables et a chaque visite de personne venant chez nous pour la première fois est identique,unanime. Comment une corporation peut se permettre de telles nuisances ?
Les aéroports ont des normes d’exploitations, les autoroutes ont des murs anti-bruits, n’importent quelles entreprises ont des responsabilités et doivent respecter les normes mondiales sur la sante publique, pourtant a Montréal et dans d’autres villes Canadiennes c’est complétement ignore.

C’est certainement cela qui nous fera partir de ce quartier que nous aimons et dont les taxes municipales ont tout de même doublées en 10 ans. Découragé par ce combat que nous prenons tous a tour de rôle. De l’immobilisme des responsables que nous choisissons aux urnes face a ces compagnies corporatives plus fortes que l’état, placées au dessus des lois.
Je prends souvent l’exemple suivant. Organisez dans votre jardin un concert de musique qui débuterait a minuit et qui dégagerait plus de 130 db, un concert de rock dans un festival par exemple. Vous aurez très vite des plaintes, la police, des amendes et peu être qu’après plusieurs jours vous finirez au poste de police et peu être même perdrez vous votre maison. Pourtant le bruit des trains c’est pire qu’un concert de rock, c’est tout les jours et toutes les nuits et vous pouvez toujours appeler la police, la mairie, le premier ministre, personne ne vous écouteras….

En attendant unissons nos forces pour que le comité NTU et Action gardien conserve de l’espoir, et merci de participer .

-- Gael

La cyberlettre d´Action-Gardien

Tenez-vous au courant de nos activités et des dossiers importants !

Syndiquer le contenu
Recherche
Membres