Faits saillants des engagements pour le Sud-Ouest - Pointe-Saint-Charles

Tarification sociale : Projet Montréal s’est engagé à instaurer une tarification sociale pour les personnes à faible revenu, et vise également la gratuité des transports pour les enfants et les aîné.e.s. Nos élu.e.s d’arrondissement se sont engagé.e.s à défendre la tarification sociale dans l’élaboration des grilles tarifaires de l’Agence régionale de transport métropolitain (ARTM), et à agir auprès du gouvernement provincial pour financer ces mesures.

Politique de l’enfant : Benoit Dorais a signé les revendications pour réviser la Politique de l’enfant de la ville de Montréal et va s’assurer que les priorités locales soient respectées. Il s’est engagé à porter à l’attention de la Ville-centre cette forte préoccupation des groupes communautaires.

Sécurité alimentaire : Projet Montréal s’est engagé à décupler les opportunités d’agriculture urbaine, avec des ententes d’utilisation de terrains non construits entre des citoyen.ne.s, des organismes, des propriétaires de terrains privés, des écoles et des églises. À l’Arrondissement, il y a déjà des démarches avec les 4 quartiers afin de concevoir un programme local en matière de sécurité alimentaire et d’agriculture urbaine.

Logement : L’engagement phare de l’Arrondissement est de supporter l’acquisition du 1295 Laprairie pour faciliter la réalisation d’un projet d’habitations communautaires avec des locaux pour des groupes du quartier. L’arrondissement a mis sur pied un fond local pour la mise en réserve et l’achat de terrains et bâtiments pour du logement social et autres projets collectifs. Les élu.e.s se sont aussi engagé.e.s à créer un comité de travail avec les acteurs communautaires pour étudier des mesures de protection des logements locatifs et abordables. Par ailleurs, Projet Montréal s’est engagé à construire 6000 logements sociaux à Montréal et les élu.e.s de l’Arrondissement évaluent que le tiers serait construit dans l’Arrondissement Le Sud-Ouest.

Locaux communautaires : Les élu.e.s de l’Arrondissement se sont engagé.e.s à maximiser l’utilisation des locaux d’Arrondissement, à appuyer le Carrefour d’éducation populaire et les groupes qui luttent pour conserver des locaux de la CSDM à des conditions acceptables de loyer. L’Arrondissement supporte aussi le développement de nouveaux locaux communautaires, dont le 1295 Laprairie.

Canal de Lachine et nord du quartier : Les élu.e.s se sont engagé.e.s à mettre sur pied un comité de suivi avec les acteurs locaux pour la mise en œuvre du Plan d’intervention spécifique du nord de Pointe-Saint-Charles adopté tout juste avant les élections. Ce plan vise à améliorer le cadre de vie du nord du quartier (parcs, équipements publics et collectifs, transport actif…), à créer des réserves foncières et augmenter la part des logements sociaux, à encadrer les nouveaux développements immobiliers, à consolider l’emploi dans le Triangle Montmorency, etc. Action-Gardien s’impliquera dans ce comité de suivi pour veiller à la réalisation des interventions ciblées en réponse à des besoins et des préoccupations citoyennes.

Bridge-Bonaventure : Les élu.e.s maintiennent leur engagement de consolider la vocation emploi du secteur Bridge-Bonaventure et reconnaissent la nécessité d’exercer un leadership fort pour obtenir des différents acteurs publics et parapublics une planification concertée avec les acteurs locaux, surtout pour l’avenir des terrains publics de la SIC et pour les grands chantiers d’infrastructures de transport. Concernant le Réseau électrique métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), les élu.e.s du Sud-Ouest veulent obtenir une consultation publique sur les impacts locaux de l’arrivée d’une station au Bassin Peel et reconnaît qu’il faut être proactif pour éviter que ce soit le développement privé qui dicte le développement du secteur.

Services de proximité et dynamique des artères commerciales : Les élu.e.s se sont engagé.e.s à agir, à la Ville et auprès du gouvernement provincial, pour implanter des mesures évitant l’inoccupation des locaux commerciaux et pour une taxation plus juste selon les types de commerces et leur grosseur. Ils se sont aussi engagés à soutenir les commerces à but non lucratif, comme les épiceries solidaire ou les friperies.

Terrains du CN et B7 : Au-delà du soutien au projet d’ensemble du Bâtiment 7, les élu.e.s se sont engagé.e.s à l’acquisition du lot 5 par la Ville-centre. Cette revendication est portée par Action-Gardien et le 7 à Nous : on veut que la ville respecte son engagement pris en 2012 d’acquérir ce lot pour un projet d’agriculture urbaine, pour créer un lien entre les parcs et espaces verts du quartier ainsi que pour renforcer l’accessibilité au Bâtiment 7.

Transport et sécurité des déplacements : Les élu.e.s se sont engagé.e.s à soutenir les démarches de planification des transports actifs du Regroupement vélo Grand-Sud-Ouest et de la démarche Quartier 21. Ils et elles vont également soutenir les revendications de l’Opération populaire d’aménagement (OPA) et du comité Nous et les trains (NTU) pour l’obtention de mesures antibruit du côté de l’antenne Butler en collaboration avec le CN, Signature Saint-Laurent et Infrastructure Canada.

Parcs, espaces verts, accès au fleuve : Les élu.e.s s’engagent à revoir la programmation et à améliorer plusieurs parcs du quartier, dont le parc d’Argenson, le parc des Chaudronniers et le parc LeBer. Le maire Dorais s’est engagé à poursuivre l’aménagement du parc intergénérationnel Joe-Beef avec le comité de citoyens, dans le sens des propositions portées par le milieu. L’Arrondissement s’engage à présenter son nouveau Plan directeur des parcs et espaces verts pour le Sud-Ouest et à tenir une consultation publique avec la communauté locale en décembre 2017. L’objectif de cette planification est de proposer une vision d’ensemble pour le développement et la programmation des parcs. L’Arrondissement s’engage également à exercer un leadership pour revendiquer un accès au fleuve pour les résident.e.s de la Pointe à partir du parc Marguerite-Bourgeoys.

Aîné.e.s : Les élu.e.s se sont engagé à planifier une programmation concertée du Pavillon des aîné.e.s en réponse aux besoins des ainé.e.s et des groupes qui interviennent avec les ainé.es. Pour le Vélo-Ville, l’Arrondissement reconnaît que le projet-pilote a connu un franc succès à Pointe-Saint-Charles et s’engage à évaluer la possibilité de renouveler l’expérience l’été prochain.

Pôle Saint-Charles : Les élu.e.s de Projet Montréal affirment vouloir développer le pôle Saint-Charles selon une vision d’ensemble, incluant le Pavillon des ainé.e.s, la programmation du carré d’Hibernia, la bibliothèque et les mesures d’apaisement de la circulation dans l’environnement immédiat. Pour ce faire, ils et elles s’engagent à organiser une rencontre d’« urgence » après les élections pour assurer l’avancement du projet d’agrandissement de la bibliothèque Saint-Charles, incluant une consultation publique sur l’intégration d’une option culturelle.

Droit à la ville : L’Arrondissement est conscient du devoir sans cesse grandissant de transparence municipale et s’engage à développer de nouveaux outils de communication pour assurer de réelles conditions de participation aux Conseils d’arrondissement et aux instances de consultations publiques. Par ailleurs, l’Arrondissement s’engage à exercer un leadership important dans le cadre des consultations de l’OCPM sur les processus participatifs, suite à l’abolition des référendums.

La cyberlettre d´Action-Gardien

Tenez-vous au courant de nos activités et des dossiers importants !

Syndiquer le contenu
Recherche
Membres