Dernières nouvelles

Assemblée électorale - mardi 25 septembre 2018

Affiche.25sept2018.JPG

Le comité Défense des droits d'Action-Gardien organise mardi prochain, le 25 septembre, une assemblée publique avec les candidat.e.s aux élections provinciales. Venez poser vos questions aux candidat.e.s et connaitre leurs positions sur des sujets qui vous préoccupent !

Communiqué de presse: Airbnb pour l’intérêt de la collectivité, vraiment ?

2_2.jpg

La semaine dernière a eu lieu une conférence de presse pour annoncer l'installation des bureaux montréalais d’Airbnb à Pointe-Saint-Charles, sur les berges du Canal de Lachine. Les groupes communautaires membres d'Action-Gardien, avec le Regroupement Information Logement, ont vivement dénoncé leur arrivée.

De son côté, Vincent Chiara du groupe Mach a salué la décision de la ville d’autoriser le projet. « La ville a vu l'intérêt de la collectivité au-delà de celui de quelques citoyens » a-t-il affirmé à la Presse, en référence à l’opposition de citoyens de l’immeuble riverain lors des consultations publiques, inquiets de perdre leur vue sur le Canal.

Mais de quelle collectivité parle-t-on ? Certainement pas celle des locataires pour qui la plateforme Airbnb rime avec diminution de l’accessibilité au logement et augmentation du prix des loyers dans les quartiers centraux.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Retour sur la marche De villes en villages pour le droit au logement à Montréal

Belle_Photo_MarcheFRAPRU.jpg

Le jeudi 13 septembre dernier, la grande marche De villes en villages pour le droit au logement arrivait à Montréal pour son 200e km de marche ayant débuté à Ottawa le 2 septembre dernier. Pour l’occasion, près de 75 marcheur.euses provenant d’une multitude de groupes communautaires de Pointe-Saint-Charles étaient présents pour revendiquer un réinvestissement massif dans la construction de 50 000 logements sociaux en 5 ans et la bonification du programme AccèsLogis.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

De villes en villages pour le droit au logement : la marche du FRAPRU traverse Montréal

MarchFRAPRU_13septembre_Montreal.JPG

Du 2 au 29 septembre 2018, des marcheurs et des marcheuses feront, à pied, les 500 km de villes en villages qui séparent Ottawa et Québec pour revendiquer un plus grand respect du droit au logement.

Le 13 septembre, lors du passage de la Marche à Montréal, le FRAPRU et ses membres, dont le RIL, vous invitent à vous joindre aux marcheurs et marcheuses, pour la journée ou pour quelques kilomètres. Veuillez noter que contrairement à l’affiche, le lieu d’arrivée festive sera maintenant au Centre culturel George-Vanier (2450 rue Workman).

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Réaction au nouveau plan de lutte à l’insalubrité de Montréal

Insalubrite.jpg

Le 28 juin dernier, la Ville de Montréal lançait son Plan d’action 2018-2021 pour des conditions de logement décentes visant à faire de la lutte à l’insalubrité une priorité pour l’administration montréalaise. Décriée depuis plusieurs années maintenant, l’intervention de la Ville de Montréal et la Direction de l’habitation sur les conditions de logements était considérée comme éphémère.

Pour en savoir plus

Une pensée pour ceux et celles qui n’ont jamais droit aux vacances

L’été est enfin arrivé et dans les prochaines semaines des milliers de Québécois et Québécoises auront la chance de prendre un peu de repos bien mérité; aller se reposer chez matante Lucie, un peu de camping en famille ou encore un road trip de quelques semaines. Bien que plusieurs personnes soient limitées dans ce qu’elles peuvent s’offrir comme vacances, il y a des gens parmi nous qui n’ont jamais droit aux vacances. Le répit est rare, voire inexistant pour les prestataires d’aide sociale, pour les chômeurs ou pour les travailleurs pauvres.

Dressons un portrait d’une personne seule à l’aide sociale : vous recevez votre chèque mensuel de 648$ le premier du mois. La même journée, vous versez la quasi-totalité de cette somme en loyer. Le loyer moyen d’un studio est de 597$/mois à Montréal et 549$/mois à Québec. Il vous reste donc moins de 100$ pour la nourriture, le transport, les vêtements, le téléphone, le chauffage, l’électricité, les médicaments, les produits d’hygiènes, etc. Pour le reste du mois, vous allez travailler fort pour survivre jusqu’au prochain chèque.

Ce travail ne se fait pas à temps partiel. Vous comptez chaque cenne que vous dépensez. Votre vie est remplie de choix difficiles. Vous n’avez pas d’argent pour prendre l’autobus aller-retour, mais le supermarché au bout de la ville offre des rabais dont vous ne pouvez vous passer. L’école de votre enfant organise une sortie accompagnée, vous ne pouvez pas y participer puisque vous avez un rendez-vous quotidien pour faire la file des banques alimentaires. Votre ami vit un divorce difficile, vous aimeriez le recevoir à la maison, mais vous n’avez pas l’argent pour lui préparer un repas.

Votre horaire est contrôlé par les heures d’ouverture des services dont vous avez besoin, les kilomètres à marcher pour y accéder et le poids des démarches administratives. Vous n’avez pas la fatigue d’un 40 heures de travail par semaine, mais celle d’une vie en perpétuel état de survie. Il s’agit d’un travail quotidien, à la fois physique et d’organisation, avec une importante charge mentale. Il n’y a jamais de répit, jamais de vacances.

Votre cousine vous invite à passer 2 semaines à son chalet près du lac Ontario? Vous devez décliner l’invitation. Si vous quittez le Québec pour cette période, vous ne recevrez pas votre chèque d’aide sociale le mois suivant. Au printemps 2015, le gouvernement du Québec a instauré un règlement qui limite les séjours hors Québec des personnes sur l’aide sociale à un maximum de 7 jours consécutifs ou 15 jours cumulatifs par mois.

En ce moment, les parlementaires qui ont voté ce règlement sont en vacances. Leurs politiques nourrissent les préjugés selon lesquels les prestataires d’aide sociale sont toujours en « vacances ». Nos élus prendront l’avion pour l’Europe, les États-Unis ou l’endroit de leur choix. Ils auront des vacances dont nous ne pouvons que rêver et n’auront probablement jamais à vivre les conséquences de leurs politiques.

SHEETAL PATHAK ET PASCALE BRUNET, POUR PAUVRE + CAPTIF

Pauvre + captif est une campagne de groupes communautaires, de juristes et de prestataires de l’aide sociale qui sont inquiets et outrés par les limites sur les séjours hors Québec de l’aide sociale.

Appuyez la campagne : Les déclarations d’appui sont accessibles ici.

Invitation : Une assemblée populaire du Collectif Pauvre + Captif aura lieu le 23 octobre 2018 au CÉDA (2515 Rue Delisle), de 12h00 à 15h00.

Retour sur la marche locale sur le logement à Pointe-Saint-Charles

1-.jpg

Hier, le 20 juin dernier, une cinquantaine de résident.es de Pointe-Saint-Charles ont marché le quartier pour faire part des revendications locales à l’égard du droit au logement. La marche avait aussi pour objectif de faire connaître la grande marche de Ville en villages pour le droit au logement du FRAPRU qui aura lieu du 2 au 29 septembre prochain.

Pour en savoir plus et pour visionner les photos de la marche

Consultation sur le réseau express vélo (Ville de Montréal)

REVSANSLOGO.jpg

La Ville de Montréal a annoncé la réalisation d'un Réseau Express Vélo (REV) de 140 km en vue d'encourager plus de gens à utiliser le vélo comme moyen de transport au quotidien. Une consultation a présentement lieu en ligne et en personne sous format d'atelier participatif pour créer de nouveaux liens cyclables et optimiser le réseau existant.

Pour en savoir plus

Retour sur la fête de quartier et parcours découverte - Quartier 21

_MG_4697.JPG

Samedi dernier, le 16 juin 2018, avait lieu la fête Quartier 21 au parc Le Ber avec plusieurs activités découvertes du parcours Q21. Environ 80 personnes se sont déplacées pour profiter de cette belle journée et des activités qui y avaient lieu: BBQ, guérilla gardening, découverte de plantes comestibles, tirage et prix de présence.

Merci à tous les organismes et bénévoles qui nous ont aidés dans l'organisation de cette fête et des activités au cours de la journée!

Pour voir les photos de la fête, cliquez-ici.

Mission

Une histoire de luttes, un avenir à imaginer !

Action-Gardien est la table de concertation communautaire de Pointe-Saint-Charles. Elle oeuvre depuis 1981 à l'amélioration des conditions de vie de la population de Pointe-Saint-Charles dans une perspective de justice sociale et de prise en main par les citoyens de l’avenir de leur quartier. La Table regroupe plus d’une vingtaine d’organismes communautaires qui répondent de façon concertée aux besoins des citoyens en matière de santé, de logement, d'éducation, de justice et de défense des droits, d'alimentation, de patrimoine et de culture.

La cyberlettre d´Action-Gardien

Tenez-vous au courant de nos activités et des dossiers importants !

Syndiquer le contenu
Recherche
Membres